Le diabète

Grossesse et diabète: est-il possible d'accoucher et quelles difficultés peuvent survenir?

Lorsqu'une femme pense à planifier un enfant, elle tente d'éliminer les facteurs négatifs pouvant affecter sa santé.

Beaucoup de futures mères renoncent au tabac et à l'alcool, commencent à suivre des régimes spéciaux et prennent des préparations multivitamines. Les femmes qui souffrent de diabète ne sont pas seulement obligées de préparer leur grossesse avec plus de soin, elles doivent également être préparées à de très mauvaises surprises.

Dans certains cas, vous devez complètement abandonner l'idée d'avoir un bébé. Une telle crainte de grossesse est-elle justifiée dans cette maladie et est-il possible d'accoucher dans le diabète sucré de type 1 et de type 2?

L'essence de la maladie

Beaucoup de gens considèrent le diabète comme une maladie unique. L’essence de ce phénomène repose en réalité sur un phénomène - l’augmentation du taux de sucre dans le sang.

Mais, en réalité, le diabète est différent, en fonction des mécanismes de son apparition. Le diabète du premier type est diagnostiqué chez les personnes souffrant de dysfonctionnements du pancréas.

Ses cellules synthétisent moins d'insuline capable d'éliminer le glucose du sang au foie, le traduisant en une forme co-moléculaire insoluble, le glycogène. D'où le nom de la maladie - diabète insulinodépendant.

Le diabète du second type n'est pas associé à une diminution de la synthèse d'insuline, mais à l'immunité de cette hormone par les cellules du corps. En d’autres termes, l’insuline suffit, mais elle ne peut remplir sa fonction. Le glucose reste donc dans le sang. Cette forme de la maladie peut rester asymptomatique et à peine perceptible plus longtemps.

Les femmes enceintes ont une autre forme de diabète - gestationnel. Il survient quelques semaines avant l'accouchement et s'accompagne également de difficultés à utiliser le glucose sanguin.

Dans le diabète, une personne développe diverses pathologies qui compliquent sa vie. Les processus du métabolisme des sels d'eau sont perturbés, une personne a soif, elle se sent faible.

La vue peut diminuer, la pression augmente, l’aspect de la peau se détériore et ses lésions ne guérissent pas très longtemps. Ce n'est pas une liste complète des difficultés et des dangers auxquels fait face un diabétique.

Le phénomène le plus dangereux est le coma hyperglycémique, qui peut se développer avec un saut de sucre incontrôlé plusieurs fois par rapport à la norme. Cette condition peut causer la mort de l'organisme.

Si une femme a remarqué des signes de diabète en elle-même, il est nécessaire de consulter un médecin, indépendamment de la présence ou non de plans de grossesse.

Grossesse et accouchement avec diabète

Avant la découverte de l'insuline, les gens pensaient qu'il était impossible d'accoucher dans le diabète. Cela était dû au faible taux de survie des nouveau-nés, à un pourcentage élevé de décès intra-utérins et au danger pour la vie de la mère.

Plus de la moitié des grossesses ont pris fin tragiquement pour une femme ou un enfant. Mais après avoir mis au point un traitement du diabète du premier type (le plus courant) en administrant de l’insuline, ces risques ont commencé à diminuer.

Aujourd'hui, dans de nombreuses cliniques, la mortalité infantile chez les mères atteintes de diabète a diminué en moyenne de 15%, et dans les institutions avec un niveau élevé de soins médicaux, jusqu'à 7%. Par conséquent, vous pouvez donner naissance à un diabète.

La probabilité de complications chez les femmes enceintes atteintes de diabète est toujours le cas. Le processus de portage du fœtus est beaucoup plus difficile à supporter pour les femmes atteintes d'une telle pathologie, le risque de fausses couches ou de naissances prématurées reste élevé. Leur corps est déjà affaibli par une maladie chronique et la grossesse multiplie la charge sur tous les organes.

Si le mari est atteint de diabète de type 1, est-il possible d'accoucher?

La maladie peut être transmise par héritage (2% - si la future mère est malade, 5% - si le père est malade et 25% si les deux parents sont malades).

Même si le bébé n’hérite pas de cette maladie, il ressent toujours les effets négatifs de l’hyperglycémie dans le sang de la mère pendant la période prénatale.

De gros fruits peuvent se développer, la quantité d’eau amniotique est souvent excessivement augmentée, l’enfant peut souffrir d’hypoxie ou de troubles métaboliques. Ces nouveau-nés s'adaptent plus longtemps à la vie en dehors de l'organisme maternel et souffrent souvent de maladies infectieuses.

Certains enfants, en raison d'un déséquilibre métabolique permanent, naissent avec des anomalies de développement congénitales. Cela réduit non seulement leur qualité de vie, mais peut également entraîner la mort à un âge précoce. Ces nouveau-nés présentent également des signes extérieurs caractéristiques: visage rond, développement excessif des tissus sous-cutanés, surcharge pondérale, cyanose de la peau et présence de taches saignantes.

La naissance même du diabète peut être considérablement compliquée. L'activité générique peut être affaiblie et le processus d'apparition du bébé est retardé.

Ceci est lourd avec le développement de l'hypoxie chez un enfant, une violation du travail de son coeur. Par conséquent, un accouchement avec un tel facteur de risque devrait se dérouler sous le contrôle le plus étroit.

Fait intéressant, pendant la grossesse, le corps de la femme est diabétique de différentes manières. Au cours des premiers mois et avant d'accoucher, une femme enceinte peut ressentir un soulagement en diminuant la dose d'insuline donnée.

Ceci est dû aux changements hormonaux. Le milieu de la grossesse est la période la plus difficile au cours de laquelle les manifestations de la maladie peuvent augmenter et s'accompagner de complications. Le comportement du corps de la femme pendant le travail dépend de ses caractéristiques individuelles: il peut s’agir d’une diminution du sucre et d’une nette augmentation de celui-ci.

Si le médecin ne voit pas de contre-indications sérieuses pendant la grossesse, la femme doit réfléchir avec optimisme - prendre soin de vous lorsque vous portez un bébé pour le protéger des problèmes de santé.

Puis-je accoucher avec un diabète de type 1?

Personne ne peut interdire à une femme d'avoir un enfant, mais en présence de circonstances difficiles, le médecin peut recommander de refuser l'idée d'avoir un enfant ou de proposer d'interrompre une grossesse si la conception est déjà survenue.Il n'est pas recommandé d'accoucher si:

  1. la maladie maternelle progresse rapidement;
  2. une lésion vasculaire est observée;
  3. les deux partenaires sont diabétiques;
  4. le diabète est associé à la présence d’un conflit ou d’une tuberculose.

Si une décision est prise pour mettre fin à une grossesse, cela est fait avant 12 semaines.

Dans le cas où la femme décide toujours de continuer à porter le bébé, les médecins doivent avertir de tous les risques auxquels on peut s'attendre.

Si le médecin recommande fortement d'abandonner l'idée de devenir enceinte, ne vous concentrez pas sur ce problème, vous devez rechercher d'autres objectifs et joies de la vie.

Comment garder une grossesse?

Cette question mérite d’être examinée avant la conception. De plus, dans cet aspect, la réussite de la maternité dépend du comportement correct des parents de la future mère.

En règle générale, la forme la plus courante de diabète se manifeste pendant l'enfance ou l'adolescence.

Si les parents surveillent de près l'état de leur fille, surveillent le sucre et prennent rapidement les mesures nécessaires pour le normaliser, le corps de la fille souffrira moins de la maladie. Il est non seulement nécessaire de prendre soin de votre enfant vous-même, mais aussi de lui apprendre à faire tout le nécessaire par lui-même.

Si une femme surveille en permanence ses performances en sucre et, si nécessaire, prend un traitement, il lui sera plus facile de se préparer à la grossesse. Vous devrez peut-être subir des examens supplémentaires et consulter plus souvent un médecin qui vous recommandera la planification familiale.

Pendant la grossesse, il est nécessaire de vérifier le niveau de sucre quotidiennement, plusieurs fois (combien exactement - le médecin vous le dira).

Il est nécessaire de passer tous les examens désignés, les analyses. Dans la plupart des cas, il est recommandé de se rendre à l'hôpital trois fois pendant la période de portage du bébé pour un suivi plus approfondi de l'état de la femme, du fœtus et une correction de l'insulinothérapie.

En cas de diabète sucré, il est recommandé d’injecter de l’insuline en permanence, au moins à petites doses, afin d’atténuer les effets néfastes de la maladie sur le fœtus. Le mode de livraison doit être pensé à l'avance. Dans la plupart des cas, les médecins préfèrent l'accouchement naturel. Si l'état de la mère n'est pas aussi satisfaisant et que l'activité générique est petite, il est nécessaire de faire une césarienne.

L'affirmation selon laquelle le diabète est une indication de césarienne est plutôt un mythe, une femme peut très bien donner naissance à la sienne sans complications. Pendant l'accouchement, pour faciliter le processus, les médecins peuvent administrer de l'ocytocine afin de normaliser la contraction de l'utérus. Dans certains cas, une épisiotomie aide le bébé à progresser dans le canal utérin.

Devrait suivre un régime spécial.

D'un côté, il ne devrait inclure que les produits qui ne contribuent pas à augmenter le taux de sucre dans le sang. D'autre part, un régime alimentaire à part entière est nécessaire, en tenant compte de tous les besoins de la mère et du fœtus.

Une femme devra surveiller de près le contenu calorique des aliments, mais cela ne veut pas dire qu’elle doit mourir de faim: le manque de substances précieuses aggravera les effets du diabète sur le corps du bébé. Les calories quotidiennes et les nuances de l'apport alimentaire doivent être discutées avec votre médecin.

Pendant la grossesse, le diabète doit s’appuyer uniquement sur les recommandations de spécialistes, l’auto-traitement ou l’annulation du traitement est extrêmement dangereux.

Vidéos connexes

À propos de l'évolution de la grossesse et de l'accouchement chez les patientes atteintes de diabète sucré:

Ainsi, seules la femme et son partenaire sexuel peuvent décider de la conception d'un enfant diabétique. Si la famille est prête à faire face à des difficultés pour porter un bébé ou à des problèmes de santé, elle peut planifier une grossesse. Plus une femme est attentive à sa santé lors de la préparation et après la conception, plus la probabilité d'avoir un bébé en santé est élevée. De son côté, le médecin traitant est obligé de dire toutes les nuances à la future mère et d'expliquer tous les risques pour sa santé. S'il est correct de surveiller l'état de la femme enceinte, la gestion du travail et les soins du nouveau-né, la femme sera en mesure de porter avec succès le bébé et le bébé naîtra avec un minimum de dommages pour la santé.

Loading...